Après le 14e règlement de compte mortel à Marseille depuis le début de l'année, Samia Ghali, sénatrice socialiste de Marseille et maire de deux arrondissements, estime que c'est la preuve que le trafic de drogue est le fléau numéro 1 de la ville. Elle a demandé un renfort de l'armée. Samia Ghali répond aux questions de Claire Servajean.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.