Au Parti Socialiste, on affiche une grande sérénité devant la remontée de Nicolas Sarkozy dans les sondages d'intentions de vote. De nombreuses enquêtes ne donnent plus qu'un ou deux points d'écart entre les deux favoris.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.