Trois anciens cadres de l'entreprise qui eux aussi, accusés d'espionnage en 2009 avaient quitté l'entreprise se sont portés partie civile. Eux aussi estiment avoir été victimes de fausses accusations. Des dossiers les concernant ont été trouvés par la DCRI.Elodie Gueguen

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.