Tawadros II
Tawadros II ©

Cela n’était pas arrivé depuis 40 ans. Ce vendredi le pape copte orthodoxe Tawadros II rend visite à son homologue catholique François au Vatican. C'est le signe d'un rapprochement entre églises de l'Orient et de l'Occident.

Le schisme de 1054 est loin ce vendredi. Après avoir accueilli le patriarche orthodoxe de Constantinople lors de son intronisation, le pape François reçoit ce vendredi au Vatican le chef de l’église copte orthodoxe du Caire.

Un déplacement significatif pour Tawadros II, qui réalise là son premier déplacement à l’étranger : il a été élu en novembre 2012.

Presque aussi novice que le pape François donc, il priera avec lui, visitera les tombes des apôtres Pierre et Paul et fera connaissance avec les coptes d’Italie.

Parmi ceux-ci, sans doute rencontrera-t-il des coptes d’Egypte : minoritaires dans ce pays – moins de 10% de la population – les Coptes sont les cibles d’attaques régulières d’islamistes radicaux. Ils sont donc nombreux à émigrer ces dernières années.

Ecoutez le reportage en Egypte de Vanessa Descouraux :

Une visite sur fonds de tensions en Egypte

La crise inter-confessionnelle que traverse l’Egypte a d’ailleurs parfois poussé Tawadros a élever la voix et à accuser le pouvoir égyptien de négligences vis-à-vis de la communauté copte, depuis l’adoption récente d’une constitution favorable aux islamistes.

Pour rappel, depuis la chute de Hosni Moubarak, en février 2011, une cinquantaine de chrétiens ont perdu la vie dans des affrontements interconfessionnels.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.