La rentrée des enseignants, c'est mercredi, un jour avant celle des élèves. Les professeurs ont passé une partie de l'été à éplucher les nouveaux programmes, du CP à la 3e.

Les professeurs font leur rentrée mercredi, un jour avant les élèves
Les professeurs font leur rentrée mercredi, un jour avant les élèves © Maxppp / XAVIER DE FENOYL

Toutes les matières, tous les niveaux sont concernés du CP à la 3e. Dès la rentrée scolaire jeudi, les nouveaux programmes entrent en vigueur. Des programmes qui, sur le papier, satisfont les enseignants : "Ils sont intéressants, avec un esprit qui permet aux élèves d'être beaucoup plus dans la recherche et moins dans l'automatisation", explique la secrétaire générale du syndicat SNUipp, Francette Popineau.

Problème : selon les syndicats, et contrairement à ce qu'affirme l'Education nationale, les enseignants ont peu, voire pas du tout, été formés à ces nouveaux programmes.

"Il n'y a que sept départements, à notre connaissance, qui ont fait l'effort de former les enseignants pour s'approprier ces nouveaux programmes" (Francette Popineau, secrétaire générale du SNUipp)

"Plus compliqué à préparer"

Beaucoup de professeurs ont passé une partie de leur été à travailler sur ces nouveaux programmes, seuls ou en groupe. C'est le cas de Morgane, qui débute cette année : "On a passé le concours sur les anciens programmes, mais pour commencer à préparer mes cours je travaille sur mes nouveaux programmes", raconte-t-elle.

Mais qu'est-ce qui change concrètement pour les enseignants, avec ces nouveaux textes ? "Ils sont moins chronologiques et plus thématiques", explique Morgane. "Il y a des choses qui se recoupent et reviennent dans plusieurs niveaux, c'est plus compliqué à préparer. D'autant plus que la 6e est désormais dans le même cycle que le CM1 et le CM2, il faut faire attention à ne pas se répéter". Mercredi lors de la pré-rentrée des enseignants, les réunions seront en partie consacrées à ces nouveaux programmes.

"Il est encore temps de former correctement les enseignants"

"J'ai confiance, mes collègues se sont préparés cet été. Mais ils ne les ont pas eu en version papier, ils n'ont pas leur outil de travail. Ils ont dû l'imprimer et travailler par eux mêmes. L'autoformation a ses limites", déplore Francette Popineau, qui note que chaque nouveau programme tient dans un document de 80 pages environ.

Le SNUipp en appelle à la ministre : "Il est encore temps d'envoyer un outil de travail par cycle dans les écoles, et de former correctement nos collègues à l'appropriation de ces nouveaux programmes". Ce lundi, Najat Vallaud-Belkacem tient sa conférence de presse de rentrée. Elle devrait aborder cette question, ainsi que la réforme des collèges qui elle aussi pose problème : une première journée de mobilisation est prévue par l'intersyndicale du second degré le 8 septembre.