La société Acergy a sollicité auprès de Radio France le droit de réponse suivant :

Dans le cadre de l’émission diffusée le jeudi 13 novembre 2008, entre 18h15 et 19h, intitulée « Et pourtant elle tourne » et dont le thème était « Les paradis fiscaux », ont été mis à la disposition du public sur le site Internet de France Inter, un podcast complet de cette émission ainsi qu’un dossier multimédia présentant ladite émission et contenant une interview de Monsieur Bernard Da Costa sous la forme de cinq enregistrements.

  • La société ACERGY France y est gravement mise en cause par Monsieur Da Costa.

  • ACERGY dément formellement les propos tenus à son encontre et indique que les montants des redressements allégués par Monsieur Da Costa sont fantaisistes et ne reflètent en rien la position de l’administration fiscale.

  • Ces propos s’inscrivent dans la continuité des actions entreprises par Monsieur Da Costa depuis son licenciement en octobre 2006, lesquelles ont donné lieu au dépôt, par ACERGY, de plusieurs plaintes avec constitution de partie civile.

  • ACERGY apporte son entière coopération aux procédures en cours et, afin de ne pas en affecter le bon déroulement, n’entend pas, contrairement à son ancien salarié, déplacer le débat hors de son enceinte naturelle.
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.