Pour Gael Slimane, politologue et directeur adjoint de l'institut BVA, la popularité de Nicolas Sarkozy en un mois de campagne n'a pas progressé d'un iota mais son socle UMP est plus sur de son vote.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.