12 policiers présumés ripoux sont en garde à vue à Marseille. Ils devraient être présentés tout à l'heure aux juges d'instruction pour être mis en examen mais ça ne marquera pas la fin de l'enquête. Olivier Martocq.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.