Il a retrouvé la liberté après 31 jours de captivité en Colombie. L’avion qui le ramenait de Bogota s'est posé peu après 11h à Paris où les ministres Aurélie Filipetti et Pascal Canfin l'ont accueilli. Invité du journal de 18h Roméo Langlois revient sur son mois de captivitéNicolas Teillard

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.