Il a retrouvé la liberté après 31 jours de captivité en Colombie. L’avion qui le ramenait de Bogota s'est posé peu après 11h à Paris où les ministres Aurélie Filipetti et Pascal Canfin l'ont accueilli. Invité du journal de 18h Roméo Langlois revient sur son mois de captivitéNicolas Teillard

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.