1 min

P mise sous surveillance

Après les récentes expulsions de roms, la France vient d'être placée sous surveillance par la Commission Européenne, qui avait déjà procédé ainsi il y a deux ans. Une mise à l'épreuve dit-on à Bruxelles, pour éviter les traitements discriminatoires.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.