Rosetta : on ouvre une nouvelle page de la conquête spatiale
Rosetta : on ouvre une nouvelle page de la conquête spatiale © REUTERS/ESA/NASA/Handout / REUTERS/ESA/NASA/Handout

INFOGRAPHIE - Opération à haut risque à 500 millions de kilomètres de la terre : la sonde spatiale doit larguer son petit module atterrisseur Philae sur la comète 67P alias "Churuymov-Guerasimenko". Objectif : revenir aux origines de l'humanité...

► ► ► JOURNÉE SPÉCIALE | L'atterrissage de Philae sur la comète Churuymov-Guerasimenko

Confiants mais fébriles

Confiants car depuis 10 ans que Rosetta a quitté la terre à bord d’une fusée, tout se passe comme dans un rêve. À plus de 500 millions de kilomètres de la Terre , la sonde bardée de ses 11 instruments est en pleine forme. Elle répond au doigt et à l’œil à ses ingénieurs créateurs.

Fébriles car c’est aujourd’hui qu’a lieu le grand plongeon et les risques sont immenses. Il s’agit pour l’atterrisseur Philaé, actuellement dans la soute de Rosetta, de se poser sur "Chury". La comète file à 65 000 km/h et Philaé sera largué , tel un parachutiste depuis une altitude de 22km . L’engin, à l’allure de cube à facette recouvert de panneaux solaires, pèse 100kg. Il n’a pas les moyens de corriger sa trajectoire. Il va donc tomber comme une pierre en espérant toucher la zone choisie . Or ce site de 1 km2 , s’est revélé fort accidenté . Plus Rosetta le photographiait de près, plus on voyait des rochers, des cratères, des pentes de plus de 30° et ça , le train d’atterrissage de Philaé ne le supportera pas.

C’est bien simple a prévenu un scientifique : 18% de la zone visée devraient nous être interdit . Pas de doute, c’est une journée de stress qui attend scientifiques et ingénieurs. La descente va durer 7h . Tout commence à 9h35 ce matin. Si tout va bien, nous nous coucherons ce soir avec le premier panorama d’un monde nouveau.

La descente de Philae à suivre en direct et en vidéo

Tout comprendre sur la mission Rosetta

La mission Rosetta
La mission Rosetta © Radio France
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.