L'immeuble effondré à Rosny-sous-bois
L'immeuble effondré à Rosny-sous-bois © Donny Donowitz / Donny Donowitz

Il n'y a plus aucun disparu après l'explosion d'un immeuble à Rosny-sous-Bois. Un huitième corps a été découvert sous les décombres. L'enquête devra déterminer les causes de cette catastrophe.

L'effondrement du bâtiment s'est produit dans cette banlieue est de Paris peu avant 8h. Le plan rouge, qui prévoit la mobilisation d'importants moyens médicaux a été déclenché. Ce lundi, les secours ont poursuivi leurs recherches après avoir passé la nuit à travailler dans les décombres, à la lumière des projecteurs.

Après avoir découvert un septième cadavre ce lundi matin, les secours ont retrouvé un huitième corps ce lundi après-midi. Il s'agissait de la dernière personne portée disparue. Au total, l'effondrement de l'immeuble a fait huit morts et onze blessés, dont quatre grièvement touchés. Des blessés dont l'état s'améliore petit à petit, leur vie n'est désormais plus menacée.

L'hypothèse d'un accident lié au gaz

Les enquêteurs prennent le relais dans les décombres. La thèse d'une explosion à cause du gaz est toujours privilégiée. Un juge d'instruction va être désigné pour enquêter. Le parquet de Bobigny s'est exprimé ce lundi. L'explosion a eu lieu dans la partie basse de l'immeuble. A-t-elle été causée par une chaudière défectueuse ou par l'installation de gaz de l'immeuble ?

La piste de travaux qui tournent mal n'est pas écartée. GRDF, la société en charge du réseau de gaz, affirme qu'elle n'a pas mené de chantiers. En revanche, la mairie de Rosny-sous-Bois, explique qu'ERDF, l'entreprise chargée du réseau électrique, a réalisé des travaux. Ils se seraient achevés vendredi. ERDF refuse de commenter pour l'instant.

Le point sur l'enquête avec Julie Piétri.

Solidarité à Rosny-sous-Bois

Les rescapés de l'explosion ont tout perdu. Selon la mairie, 32 personnes ont été relogées et une vingtaine d'autres ont été accueillies dans leurs familles. Les survivants peuvent compter sur la solidarité des habitants de la commune : des fournitures scolaires, des produits d'hygiène ou encore des meubles sont déposés dans la salle des mariages de la mairie. Le reportage sur place de Julie Marie-Leconte

La fin d'un travail de recherche minutieux

Le colonel Bernard Tourneur, qui coordonne les secours, disait dimanche soir croire aux chances de survie des derniers disparus.

Nous nous attendons à travailler encore au moins jusqu'à lundi dans la journée. Les opérations de déblaiement se poursuivent de manière assez lente pour éviter tout suraccident. [...] Les opérations sont très risquées parce que la partie du bâtiment qui reste encore debout menace de s'effondrer

Les quelque 150 pompiers déployés ont retiré un par un les gravats puis font appel à des chiens spécialement entraînés à ce type de situation pour détecter d'éventuels signes de vie. Ils procédaient à l'étaiement du bâtiment pour éviter sa chute.

Ce qu'il s'est passé à Rosny-sous-bois
Ce qu'il s'est passé à Rosny-sous-bois © Radio France
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.