Le Premier ministre Edouard Philippe a présenté ce mardi son plan d'action pour les travailleurs indépendants. Le Régime social des indépendants, notamment, va disparaître.

Le RSI était très critiqué par les travailleurs indépendants.
Le RSI était très critiqué par les travailleurs indépendants. © AFP / GARO/PHANIE

Edouard Philippe était à Dijon ce mardi pour annoncer la réforme du régime des travailleurs indépendants. Des mesures qui concernent 6,6 millions de Français en profession libérale : artisans, commerçants ou exploitants agricoles par exemple.

Le RSI progressivement supprimé

Le très contesté Régime social des indépendants (RSI) va bel et bien disparaître à partir du 1er janvier 2018. Mais cela va prendre du temps : le gouvernement se donne deux ans pour que les indépendants rejoignent tous le régime général.

Le RSI va progressivement disparaître à partir de 2018
Le RSI va progressivement disparaître à partir de 2018 © Visactu / -

Le RSI faisait l'unanimité contre lui. Les travailleurs indépendants l'avaient rebaptisé "Racket social des indépendants" ou encore "Racket sans interruption". Tous se disaient étranglés par ce régime. Le traitement des dossiers était très long. Les erreurs de calcul de leurs cotisations ou de leur retraite se multipliaient. Certains professionnels étaient appelés à rembourser des sommes qu'ils ne devaient pas. Dans un rapport en 2012, la Cour des comptes parlait même d'une "catastrophe industrielle".

Une hausse du pouvoir d'achat promise par le gouvernement

Les travailleurs indépendants s’inquiétaient d'une hausse de la CSG. Elle sera compensée par une baisse de la cotisation familiale et de la cotisation maladie. Conséquence : Edouard Philippe promet un gain de pouvoir d'achat de l'ordre de 200 millions d'euros pour 3 indépendants sur 4, c'est-à-dire ceux qui ont des revenus nets inférieurs à 43 000 euros par an.

Doublement du plafond pour les auto-entrepreneurs

Se lancer comme auto-entrepreneur sera également plus facile. Du moins, le cadre est élargi par le plan présenté par le gouvernement. Le plafond de revenus maximum pour bénéficier du régime spécifique aux autos-entrepreneurs sera doublé à partir de 2018. Jusqu'à 70 000 euros pour les activités de service. Et 170 000 euros pour quelqu'un qui se lance dans le commerce.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.