[scald=45041:sdl_editor_representation]DUNEDIN, Nouvelle-Zélande (Reuters) - L'Angleterre a certes battu dimanche la Géorgie 41-10 (mi-temps: 17-10) dans la poule B de la Coupe du monde de rugby mais n'a toujours pas convaincu dans le jeu.

Après leur difficile victoire contre l'Argentine 13-9 le week-end dernier, les Anglais semblent pourtant mieux inspirés en ce début de rencontre, le centre Shontayne Hape inscrivant un doublé au bout de 20 minutes de jeu.

Les Géorgiens, en gros progrès dans le jeu, tentent de marquer leurs adversaires dans le combat au près, leur spécialité.

Ils parviennent même à enchaîner de beaux mouvements alternant percussions dans l'axe puis jeu au large. Après avoir été plusieurs fois dangereuse, la Géorgie revient dans la partie grâce à un essai en force de Dimitri Basilaia.

A 17-10 à la pause, les Anglais ne font pas preuve d'une grande discipline et tombent parfois dans la facilité. En début de seconde période, Delon Armitage, sur son aile, donne un peu d'air à des Anglais laborieux, 22-10.

Ne pouvant pas compter sur leur buteur Merab Kvirikashvili, très maladroit lors de la rencontre, les Géorgiens repartent à l'assaut et se montrent d'une activité impressionnante dans les rucks. En défense, leurs rudes plaquages font commettre de nombreux en-avants aux Britanniques.

Mais cette débauche d'énergie profite aux Anglais qui vont sceller le sort de la rencontre avec deux nouveaux essais de Manu Tuilagi et Chris Ashton.

A 36-10 à un quart d'heure de la fin, la rencontre tombe dans un faux rythme marqué par de nombreuses fautes de mains. Un dernier essai d'Ashton en coin alourdit le score à 41-10.

Sans séduire, l'Angleterre a obtenu finalement ce qu'elle voulait face à la Géorgie : le point de bonus offensif.

Patrick Johnston, Luc Folliet pour le service français

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.