L'empereur médiatique a été entendu par une commission d'enquête composée de députés britanniques. Avec son fils James, il s'est expliqué sur le scandale d'écoutes téléphoniques et a plaidé "non coupable"

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.