vincent peillon veut donner la priorité à la hausse des salaires des enseignants
vincent peillon veut donner la priorité à la hausse des salaires des enseignants © reuters

Seulement 18,6% des villes appliqueront la semaine de 4 jours et demi dés la rentrée prochaine, avec des disparités énormes d'un département à l'autre selon le SNUIpp, principal syndicat des enseignants du primaire.

Le meilleur élève : l'Ariège, où 98,5% des élèves seront concernés par la réforme dès 2013. D'autres départements affichent un très bon score : 84% des élèves dans les Deux-Sèvres, 80% en Haute-Garonne.

Ils sont suivis par les Landes, la Haute-Vienne, la Corrèze, le Cantal, le Gers, le Tarn-et-Garonne. C'est à dire dans un gros quart sud-ouest de la France.

Du côté des mauvais élèves, le bonnet d'âne revient au Val de Marne et aux Hauts-de-Seine : où aucune ville n'adopte la réforme pour septembre prochain.

Dans l'Aube, les Bouches du Rhône, la Corse du Sud ou encore la Haute-Marne, moins de 1% des élèves seront concernés.

Le Sud-Est de la France concentre le plus grand nombre de réfractaires. Enfin, le Puy-de-Dome est parfaitement dans la moyenne. La réforme sera mise en place pour 50%, tout rond, des élèves en 2013.

Analyse de Sébastien Sihr, secrétaire général du SNUIpp

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.