grève des enseignants contre la réforme des rythmes scolaires
grève des enseignants contre la réforme des rythmes scolaires © reuters

Ecoles fermées, défilés... Les instituteurs maintiennent la pression sur le gouvernement. Ils étaient nombreux encore pour réclamer le report à 2014 de la réforme des rythmes scolaires qui prévoit le retour à la semaine de 4 jours et demi à la rentrée prochaine. Plus d'un instituteur sur trois (36,17 %) étaient en grève, annonce le ministère de l'Education. Le SNUipp-FSU, principal syndicat du primaire, parle lui de 60 % de grévistes.

Le décret publié fin janvier prévoit le retour à la semaine de 4,5 jours dès 2013, avec école le mercredi matin. A titre dérogatoire, les communes, qui ont jusqu’au 31 mars pour se prononcer, peuvent attendre 2014 et opter pour le samedi matin.

Reportage de Sonia Bourhan au cœur du rassemblement parisien

Jean-Jacques Hazan, président de la FCPE (la première fédération des parents d'élèves), est favorable à cette réforme des rythmes scolaires. Avec Angélique Bouin

A Nantes, Matlhilde Imberty a rencontré une institutrice de maternelle. Elle explique pourquoi elle veut le report de la réforme

Le Conseil de Paris a rejeté aujourd'hui les voeux de l'UMP et du Front de Gauche qui demandaient le report de la modification des rythmes scolaires à 2014, et non à 2013. En contre-partie, il a décidé de mettre en place un groupe de travail qui mènera des auditions d'ici à la décision finale du Conseil fin mars.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.