Le Premier ministre britannique traverse une très mauvaise passe. Les résultats économiques sont décevants et son gouvernement est de plus en plus impopulaire.L'atmosphère s'annonce tendue au Congrès annuel du parti conservateur qui s'ouvre aujourd'hui à Birmingham. David Cameron joue gros.Franck Mathevon

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.