Nicolas Sarkozy a pris la parole sur la place de la libération de Benghazi. Il a été acclamé par des milliers de Libyens. Ce matin, il a visité un hôpital avec le premier ministre britannique David Cameron.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.