PETIT-COURONNE, Seine-Maritime (Reuters) -

Un accord a été conclu avec Shell pour faire redémarrer temporairement la raffinerie Petroplus de Petit-Couronne (Seine-Maritime), a déclaré vendredi Nicolas Sarkozy.

Les 50 millions d'euros nécessaires pour redémarrer la raffinerie, dont 20 millions seront déboursés par Shell, vont être débloqués, a dit le président de la République à des ouvriers lors d'une visite de la raffinerie.

"Je suis quelqu'un de parole, c'est signé", a-t-il dit. "Je ne dis pas que ça sauve la raffinerie mais ça donne du boulot pour six mois."

Sarkozy en visite à Petit-Couronne par Anne-Laure Dagnet :

Le contrat permettra à la raffinerie de distiller du pétrole brut appartenant à Shell, ancien propriétaire du site, pour lui fournir de l'essence et du gas-oil.

Emmanuel Jarry, édité par Patrick Vignal

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.