Après avoir souhaité "bonne chance au milieu des épreuves" à son successeur François Hollande, Nicolas Sarkozy a par ailleurs déclaré "assumer" toute la responsabilité de la défaite.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.