Devant des journalistes en Guyanne le week-end dernier, le Président de la République a confié que s'il était battu, il changerait complètement de vie. A l'UMP, on se met en ordre de marche malgré les doutes du président.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.