l'ump s'offusque d'une phrase de françois hollande sur nicolas sarkozy
l'ump s'offusque d'une phrase de françois hollande sur nicolas sarkozy © reuters

Des figures de l'UMP se sont offusquées dimanche d'une petite phrase de François Hollande, qui a déclaré samedi à un jeune visiteur du Salon de l'Agriculture qu'il n'aurait plus l'occasion de voir son prédécesseur, Nicolas Sarkozy.

Visiter le Salon de l'agriculture est un passage obligé pour tout président de la République et François Hollande y a passé samedi une dizaine d'heures.

Lors d'un bref échange avec de très jeunes visiteurs, capté par des caméras de télévision, il a répondu avec ironie à un de ces enfants, qui lui disait n'avoir jamais vu Nicolas Sarkozy en chair et en os : "Ah ben, tu ne le verras plus !"

La plaisanterie du président socialiste ne fait pas rire les partisans de l'ancien chef d'Etat de droite.

Brice Hortefeux, pr"sident de l'Association des amis de Nicolas Sarkozy, a réagi au micro de Marc Fauvelle

Nathalie Kosciusko-Morizet a ainsi estimé que François Hollande avait insulté les "millions de Français" qui ont voté pour Nicolas Sarkozy. "C'est une mauvaise blague, donc c'est un dérapage. Ça n'a pas sa place dans la bouche d'un président de la République", a-t-elle déclaré.

"François Hollande ne fait plus rire les Français et derrière M. Petites-Blagues se cache beaucoup de petitesse vis-à-vis de son prédécesseur et beaucoup de mépris vis-à-vis des Français (...) qui ont voté pour lui", a renchéri Luc Chatel.

L'ancien ministre de l'Education nationale a fait valoir que les Français n'avaient pas élu un "chansonnier" mais quelqu'un qui puisse les sortir de la crise. "Donc, de grâce, M. Hollande, soyez à la hauteur de vos fonctions", a-t-il ajouté.

Nicolas Sarkozy avait pour sa part défrayé la chronique lors de sa première visite de chef de l'Etat au Salon de l'agriculture en lançant "Casse-toi, pauv'con" à un visiteur qui refusait de lui serrer la main - une petite phrase qui avait également été surprise par une chaîne de télévision.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.