Dans l'affaire Strauss-Kahn, "il y a à la fois la vérité, la contre-vérité, il y a des rumeurs, du fantasme... Chacun doit maîtriser son expression et ses hypothèses" a t-elle déclaré.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.