A quelques heures d'un scrutin fatidique, le Sénégal retient son souffle. 5 millions de Sénégalais sont appelés demain à voter pour l'élection présidentielle. Une élection qui oppose l'actuel président Abdoulaye Wade, 86 ans, à 13 partis qui tous contestent le droit au président de se présenter pour la troisième fois. Les tensions des derniers jours font craindre des dérapages. Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki Moon se dit inquiet. Pour tenter de calmer la situation, un médiateur est au Sénégal depuis plusieurs jours. C’est l'ancien président nigérian Obasanjo et voilà ce qu'il propose. Que Wade ne reste que 2 ans au pouvoir s'il est élu demain.Bref, la plus grande confusion règne à Dakar où se trouve notre envoyé spécial Omar Ouahmane

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.