C'est la première fois que des casques bleus de l'ONUCI sont victimes des violences récurrentes dans l'ouest du pays. Ces soldats, d'origine nigérienne, étaient en mission de protection des civils. Aurélien Colly.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.