Les Alpes
Les Alpes © Radio France

Dix morts en une semaine dans les Alpes, dont quatre dans la seule journée de samedi : la montagne a été particulièrement meurtrière cette semaine. La préfecture des Hautes-Alpes appelle toujours à la vigilance en raison de nouveaux risques d'avalanches.

En une seule semaine, les accidents de montagne ont fait dix morts dans les Alpes. Derniers en date : deux skieurs hors pistes, tués samedi dans le massif du Queyras et un gendarme qui a chuté dans une crevasse.

Cinq jours après la coulée de neige qui a coûté la vie à quatre alpinistes à Crevoux dans les Hautes-Alpes, quatre jours après la disparition de deux skieurs à Tignes dans une avalanche, et au lendemain du décès d'un skieur qui a heurté une souche d'arbre, samedi a été une journée noire pour la montagne avec trois autres tués.

Et la journée de dimanche reste dangereuse... Explications d'Etienne Monin.

"Le secteur est connu pour la fragilité de son manteau neigeux. Environ 40 centimètres de neige fraîche s'étaient accumulés ces derniers jours. Il fallait s'attendre à ce qu'une coulée de neige puisse se déclencher facilement", explique Stéphane Bonzon, commandant du PGHM de Briançon.

Le risque d'avalanches spontanées ou déclenchées au passage de skieurs était estimé samedi à 4/5 (Fort) dans les massifs du Pelvoux et du Champsaur, et à 3/5 (Marqué) dans les massifs du Thabor, du Dévoluy, de l'Embrunais-Parpaillon et du Queyras, où a eu lieu l'accident.

Depuis le début de l'hiver, 22 personnes ont trouvé la mort en France dans des avalanches. La saison passée, 87 personnes avaient été emportées par des avalanches dans les massifs français. Vingt-deux avaient été tuées.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.