La data-visualisation, c’est l’art d’exposer, de façon graphique, des données brutes. Et cela fonctionne pour tout type de données : on peut créer une visualisation des chiffres concernant la Chine, les données exploitées par les réseaux sociaux, ou encore les déserts médicaux en France. Il n’y a pas de limite : tout ce qui peut être décliné sous la forme de données peut être sujet à une datavisualisation.

C’est ainsi que des fans de cinéma se sont lancé dans une déclinaison de leurs sagas préférées sous la forme de « data-visu ». Marc Murera, graphiste et fan de « Star Wars », s’est lancé dans un colossal travail de résumé de chacun des six épisodes. Les bons, les mauvais, le conseil Jedi, les conflits, les histoires d’amour, tout cela est représenté par des cercles, des silhouettes, des lignes de couleur ; le résultat est impressionnant de précision... mais aussi agréable à regarder.

Datavisu Star Wars
Datavisu Star Wars © Radio France

Et même le très sérieux « The Economist » s’y est mis : à l’occasion de la sortie mondiale du prochain James Bond, Skyfall, vendredi 26 octobre, l’hebdomadaire britannique reprend, pour chaque comédien qui a incarné le célèbre agent 007, le nombre moyen de personne qu’il tue par film... mais aussi le nombre de conquêtes, et le nombre de martinis bus. Où l’on apprend, donc, que Pierce Brosnan fut le plus violent des James Bond, mais que la palme de la consommation d’alcool (avec modération) revient à l’actuel interprète du rôle, Daniel Craig.

Infographie James Bond
Infographie James Bond © Radio France

Autre exemple de la « datavisu » poussée à l’extrême : ce blog, « Dalalalataviz », où les contributeurs s’amusent à représenter graphiquement... des paroles de chansons. Un tumblr qui nous apprend que

se fait à 50% sur le chihuahua, à 24% ex-aequo avec la tête et avec les bras, 1% en l’air, 1% en bas. On vous l’a dit, on peut tout montrer par des graphiques. Tout.
Dossier_lien_chronique_netplusultra
Dossier_lien_chronique_netplusultra © Radio France
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.