L'ancien chef du gouvernement italien a été condamné en première instance à quatre ans de prison ferme dans l'affaire Mediaset, réduits à une seule année, les trois autres étant amnistiées. Silvio Berlusconi compte faire appel. Anaïs Feuga.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.