Les députés ont voté jeudi soir une hausse de six euros de la redevance audiovisuelle, contre une augmentation de quatre euros en première lecture. Refusée en première lecture, cette augmentation devrait rapporter 49 millions à France Télévisions.

Les précisions de Régis Lachaud

Cette mesure devrait atténuer l'impact d'une diminution des dotations publiques de 2,3% et de la baisse des ressources publicitaires. Pour Benoît Hamon, le ministre de l'Economie solidaire :

Cette situation conjoncturelle ne doit évidemment pas exonérer l'entreprise des efforts de long terme.

La redevance télé augmente de 6% en métropole
La redevance télé augmente de 6% en métropole © IP3 / Christophe Bertolin

Cette mesure s'inscrit dans une semaine houleuse entre France Télévisions et le gouvernement. La ministre de la Culture, Aurélie Filippetti a estimé cette semaine que France Télévisions ne pouvait "pas toujours se retrancher derrière les difficultés budgétaires". Elle a demandé à la direction du groupe de lui présenter un "plan stratégique avec des missions de service public".

Dans la série des petites histoires qui handicapent le gouvernement, le ministre du Budget, Jérôme Cahuzac, accusé par Mediapart d'avoir placé de l'aregnt sur un compte en Suisse a fait un brève apparition à l'Assemblée nationale. Benoît Hamon l' a remplacé pendant la quasi-totalité de la séance de nuit

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.