L'opération de police dans les milieux islamistes présumés radicaux n'a finalement rien donné.les six personnes interpellées ont été relâchées, quatre autres avaient été remises en liberté au lendemain de leur arrestation. Jean-Philippe Deniau

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.