Les victimes sont des migrants venus de Tunisie, de Libye et d'Égypte. Le bâtiment dans lequel ils se trouvaient devait être démoli. Une bougie mal éteinte pourrait être à l'origine de ce drame.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.