[scald=102303:sdl_editor_representation]par Manuèle Lang

ÄRE, Suède (Reuters) - L'Américaine Lindsey Vonn a fait coup double vendredi en s'imposant dans le slalom géant d'Äre et en remportant par la même occasion la Coupe du monde de ski alpin pour la quatrième fois de sa carrière.

A 27 ans, Lindsey Vonn confirme sa domination sur le ski mondial en s'adjugeant à nouveau le gros globe de cristal après ceux glanés en 2008, 2009 et 2010, alors qu'il reste encore cinq courses à disputer.

Vendredi en Suède, la skieuse originaire du Minnesota a devancé l'Italienne Federica Brignone et l'Allemande Viktoria Rebensburg.

La Française Tessa Worley, après avoir signé le septième temps de la première manche, a échoué au pied du podium, à la quatrième place.

Avec encore cinq courses à disputer, une en Suède et quatre la semaine prochaine dans la station autrichienne de Schladming, il ne reste plus que 500 points à distribuer, soit moins que les 554 longueurs d'avance que compte l'Américaine sur sa dauphine au classement général, la Slovène Tina Maze.

En chasse sur plusieurs tableaux, Lindsey Vonn était déjà assurée d'obtenir cette saison les globes de la descente et du Super-combiné et pointe en tête du classement du Super-G.

Sa victoire à Äre lui offre désormais la possibilité de s'imposer également dans cette discipline, même si la tenante du globe et championne olympique de géant, l'Allemande Viktoria Rebensburg, compte 95 points d'avance avant l'ultime course de la saison, le 18 mars en Autriche.

"Je suis aux anges. C'est fou, je pourrais presque aller en touriste à Schladming. J'étais très nerveuse car c'était la première fois que je me retrouvais en tête de la première manche d'un géant", a déclaré à l'issue de la course Lindsey Vonn, tout sourire.

"J'étais toute seule là-haut et je me suis dit que je ne pouvais pas laisser passer cette opportunité. Je ne pensais pas à la Coupe du monde, je ne pensais qu'à la course en elle-même", a-t-elle ajouté.

Lindsey Vonn a remporté vendredi sa onzième course de la saison, la 52e victoire de sa carrière en Coupe du monde, se rapprochant ainsi du record détenu par l'ancienne skieuse autrichienne Annemarie Moser-Pröll, qui avait engrangé 62 succès dans les années 1970.

La saison avait pourtant mal débuté pour elle, en tout cas sur un plan personnel, puisque son hiver avait commencé par un divorce de son mari, qui était aussi son entraîneur.

Manuèle Lang, Olivier Guillemain pour le service français, édité par Grégory Blachier

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.