La présente enquête a été réalisée auprès d'un millier de personnes les 17 et 18 février derniers, soit après l'annonce télévisée sur TF1 et entre les deux meetings d'Annecy et de Marseille. Marine Le Pen se tasse en restant à 16%, idem pour François Bayrou qui perd un point et demi, à 11%. Jean-Luc Mélenchon, en dépit d'une campagne très dynamique, ne progresse que d'un demi point, à 9%. Au deuxième tour, si l'élection avait lieu dimanche prochain, François Hollande l'emporterait sur Nicolas Sarkozy 59 à 41, score également qui ne bouge pas.

L'analyse de Brice Teinturier, Directeur des études politiques d'IPSOS

En termes de reports de voix, celles de Jean-Luc Mélenchon et d'Eva Joly iraient majoritairement à François Hollande. 37% des électeurs de François Bayrou voteraient pour le candidat du PS, contre 28% pour le président sortant. Le rapport s'inverse pour l'électorat FN, 35% à Sarkozy, mais 19% à Hollande, avec 46% qui n'ont pas exprimé de vote. François Hollande reste donc largement bénéficiaire des reports de voix dans leur ensemble.

__

Le commentaire de Brice Teinturier

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.