11 points de baisse pour le président, sept pour le Premier ministre, les cotes de popularité des deux têtes de l'exécutif sont en chute libre. Les explications de Stéphane Rozes, politologue et président de "Conseils, analyses et perspectives".

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.