Dans la nuit, les oiseaux perdent leurs plumes Au clair de la lune, les avions s'allument Sur prairies, sur forêts, sur coccinelles Poussent des cancers cruels La ville est nouvelle, elle est nouvelle Le monde change de peau Sera-t-il laid ou bien beau Couvert de couleur peinture Ou de vert nature ? Le monde change de peau Roudoudou et berlingot Sera-t-il doux et sucré Comme la liberté ? Qui joue quand les enfants s'amusent A mettre des pierres, des méduses Sous leurs pieds ? Dans les journaux et sur les ondes On sent qu'un monde vient au monde Qu'il soit trop tard ou trop tôt Le monde change de peau Le monde change de peau Où sont-ils les p'tits jardins bucoliques P'tite place de la République Avec son kiosque à musique Sous-préfet, sous-préfète et, jours de fête Saxophones et clarinettes Ça sent l'amour, l'anisette, ça sent l'anisette Le monde change de peau Sera-t-il laid ou bien beau Couvert de couleur peinture Ou de vert nature ? Le monde change de peau Roudoudou et berlingot Sera-t-il doux et sucré Comme la liberté ? Qui s'est caché dans du ciment Entre toi et le cœur des gens Fatigués Comment s'appelle ce nouveau-né Sorti de ce ventre, étonné ? Mais, qu'il soit laid ou qu'il soit beau Le monde change de peau Le monde change de peau...

http://www.ina.fr/media/entretiens/video/I04120114/alain-souchon-et-le-public.fr.html

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.