Les eurobonds en discussion hier, sommet informel jusqu'à tard dans la nuit, et pas de consensus sur la mutualisation de la dette, un seul accord : la Grèce doit rester dans la zone euro. Les chefs européens n'ont plus que quelques semaines maintenant pour s'entendre avant le sommet cette fois formel des 28 et 29 juin prochain. Et là il n'y aura pas d'excuses, il faudra bien trouver des mesures concrètes pour relancer la croissance

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.