La classe politique, les journalistes, les représentants du culte musulman condamnent l'incendie à priori criminel qui a enflammé les locaux de Charlie Hebdo. Charlie Hebdo a été rebaptisé cette semaine Charia Hebdo.

Derniers articles

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.