Les habitants d'Alep découvrent, incrédules, les dégâts causés par un missile Scud
Les habitants d'Alep découvrent, incrédules, les dégâts causés par un missile Scud © Omar Ouahmane

La révolution syrienne entre aujourd'hui dans sa 3e année.

Le 15 mars 2011 commençait le soulèvement contre Bachar el Assad -dans le sillage de la Tunisie, l’Egypte, la Libye- avec des manifestations pacifiques qui ont rapidement été réprimées par le régime.

Au fur et à mesure, le conflit s’est transformé en une guerre civile.

D’un coté les rebelles auxquels des groupes armés islamistes, comme le Front Al Nosra, sont venus prêtés main forte. De l’autre l’armée régulière qui tente par tous les moyens de repousser les offensives des combattants de l’armée syrienne libre.

Homs surnommée la "capitale de la révolution" à 150km au nord de Damas, est aujourd’hui contrôlée à 80% par l’armée de Bachar el Assad. Les rebelles eux sont contenus dans des enclaves depuis lesquelles ils harcèlent l’armée loyaliste.

Valérie Crova a pu se rendre à Homs -accompagnée par des représentants du gouvernement local-

### Plus d'un mission de réfugiés

Cela fait deux ans que la Syrie est à feu et à sang et aujourd’hui l’impasse semble totale, alors que le bilan humain devient insoutenable. L’ONU estime qu’il y a eu plus de 70.000 morts, plus d’un million de réfugiés. Beaucoup dans les pays limitrophes (Liban, Jordanie, Turquie, Irak) mais également en Grèce ou en Egypte où se trouvent aujourd’hui 43.000 réfugiés selon l’ONU, plus de 100.000 selon les autorités égyptiennes.

Le reportage de Vanessa Descouraux

Les réfugiés intérieurs

Des familles ont fuit les bombardements et sont allés vivre dans des grottes, sur un site de ruines romaines
Des familles ont fuit les bombardements et sont allés vivre dans des grottes, sur un site de ruines romaines © Radio France / Omar Ouahmane

Ils sont également 2 millions et demi de syriens déplacés à l'intérieur de leur propre pays.

Dans la région d'Idlib dans le nord de la Syrie, par exemple, les familles qui ont fuit les bombardements pour aller vivre dans des grottes, sur un site de ruines romaines.

Le reportage d’Omar Ouahmane

Deux ans de révolte en Syrie
Deux ans de révolte en Syrie © IDÉ
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.