Ce matin, les trois responsables de la sécurité tués mercredi dans un attentat ont eu droit à une cérémonie d'hommage national à Damas en présence du frère de Bachar al Assad. Les trois hommes ont ensuite été inhumés dans leurs villes respectives. Les obsèques de l'ancien ministre de la défense, le général Daoud Rajha, ont été célébrés dans l'un des quartiers chrétiens, car il était lui-même chrétien. Le climat était très tendu comme l'a constaté notre envoyée spéciale à DamasValérie Crova.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.