La décision de la Ligue arabe d'interrompre sa mission en Syrie intervient alors qu'elle s'emploie parallèlement à convaincre le Conseil de sécurité des Nations unies de prendre position contre le régime de Bachar el-Assad.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.