Les combats qui font rage à Alep ont forcé près de 200 000 Syriens à fuir depuis samedi dernier, date du début de l'offensive de l'armée régulière pour déloger les rebelles. Cette famille a pu quitter Alep pour rejoindre la ville frontalière turque de Kilis, où elle a été prise en charge par un réseau d'aide de militants syriens.Omar Ouahmane

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.