Médecins sans frontières affirme que le régime syrien exerce une répression "sans merci" contre les personnes blessées lors de manifestations ainsi que contre le personnel soignant qui tente de les secourir. Le directeur général de MSF Felipe Ribeiro.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.