1 min

E Syrie

Le bombardement de la ville frontalière d’Azaz a poussé beaucoup de familles sur les routes. Plus aucune aucune ville ne peut être considérée comme sûre. Azaz risque d’avoir du mal se remettre de ce bombardement.Etienne Monin

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.