Pour la deuxième journée consécutive, de violents combats ont opposé hier les forces gouvernementales aux rebelles de l'Armée syrienne libre dans la 2e ville de Syrie. Restée largement fidèle au président Bachar el-Assad, la grande ville du nord du pays était jusque-là relativement épargnée par le conflit.A Damas les précisions de Valérie Crova

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.