Hier après-midi, la Chine et la Russie se sont opposées au projet de résolution de l'ONU sur la Syrie. Moscou tient à conserver ses accord économiques avec Damas et limiter le risque de contagion islamiste. Pour la Chine, les raisons sont économiques.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.