Des milliers de personnes ont participé aux funérailles des 44 victimes du double attentat de Damas. Certaines ont acclamé Bachar Al-Assad et pointé la responsabilité d'Al-Qaïda. L'analyse de Fabrice Ballanche, spécialiste de la Méditerranée.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.