En Syrie, au moment où notre confrère Gilles Jacquier était tué à Homs, l’armée libre craignait hier une attaque des forces loyalistes 30 km plus au sud. Reportage avec les déserteurs de l’armée aux cotés des contestataires. Etienne Monin

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.