Le Premier ministre syrien, Riyad Hijad a fait défection hier. Selon le ministre français des Affaires étrangères, le régime syrien est condamné car Bachar El-Assad "perd tous ses soutiens". Pourtant, le régime conserve ses capacités de répression. Christian Chesnot.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.