Les miliciens sont les responsables des basses œuvres du système Assad. Les chabihas terrifient encore plus la population que l’armée elle-même. Dans cette prison, tenue par l’armée libre au nord de la Syrie, ce chaniha "repenti" raconte

Sébastien Laugénie

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.